120 médecins s’unissent en faveur de la cigarette électronique

Ils sont médecins, pneumologues, tabacologues, addictologues, cancérologues, et ont choisi d’unir leur voix pour lancer un appel en faveur de la réduction des risques du tabagisme et en soutenant ouvertement l’usage de la cigarette électronique. Ce communiqué fut présenté le mercredi 28 octobre dernier à l’occasion des Premières Rencontres de la Vape organisées à Paris.

Le rapport de la Public Health England en exemple458890053

Le Dr Philippe Presles, président du comité scientifique de l’association SOS Addictions, est à l’origine de ce projet qui a pour objectif « une prise en compte sincère du potentiel de la e-cigarette » dans la lutte contre le tabagisme. Pour ce faire, les 120 professionnels signataires s’appuient sur le rapport du Public Health England publié par le gouvernement anglais en août dernier. Ce travail a conduit nos voisins d’outre-Manche à faire de la cigarette électronique l’arme principale de lutte contre le tabagisme. L’étude avance en effet que l’e-cigarette est 95% moins nocive que le tabac et appelle donc à en faire la promotion et à en préconiser l’usage.

Le communiqué précise qu’associée à une politique de prix élevés du tabac, la stratégie mise en place par le gouvernement anglais fonctionne. Quand en France, un tiers de la population adulte fume, au Royaume-Uni, le chiffre est en train de descendre en deçà des 18%. Une autre donnée statistique traduit la méfiance française à l’égard de l’e-cigarette : deux tiers des fumeurs la considèrent comme plus dangereuse que le tabac. En Angleterre, ils sont un tiers.

175341151Interpeller le gouvernement

Les signataires de cet appel espèrent pouvoir faire bouger la position du gouvernement français qui conserve une vision réfractaire à l’égard de la cigarette électronique. D’ici la fin de l’année, il s’apprête en effet à en interdire la promotion ainsi que l’usage dans les lieux publics. Interrogé par Sciences et Avenir, le Dr Presles explique : « Nous avions déjà lancé un appel de ce type en 2014 qui n’avait pas vraiment eu l’effet escompté. Pour nous, le rapport de la Public Health England doit faire date et nous paraît donc justifier ce nouvel appel adressé au gouvernement de Manuel Valls ». Reste à espérer que ce nouvel appel ne restera pas sans réponse.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. décembre 11, 2015

    […] toutes les alertes lancées ces derniers mois par les médecins, les scientifiques et plus simplement les vapoteurs, les pouvoirs publics ont donc choisi de […]

  2. août 6, 2016

    […] toutes les alertes lancées ces derniers mois par les médecins, les scientifiques et plus simplement les vapoteurs, les pouvoirs publics ont donc choisi de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *