AMIVAPE: la filière de la cigarette électronique s’organise au Maroc

Selon la fondation Lalla Salma, une ONG qui lutte contre le cancer, le Maroc consomme plus de 15 milliards de cigarette par an. Cela en fait l’un des plus grands consommateurs de tabac des pays de la zone méditerranéenne . Plus de 30% des hommes sont concernés par la consommation de cigarette traditionnelle. Les conséquences en terme de santé sont évidemment importantes, pourtant la cigarette électronique peine à s’imposer comme une alternative crédible.

La cigarette électronique décriée par les autorités locales

Le ministère de la santé marocain s’est clairement positionné contre l’utilisation de la cigarette électronique . Il résume sa position en ces termes : « le ministère de la Santé déconseille formellement la cigarette électronique et de manière générale le tabagisme, quelle que soit la nature ou les produits utilisés, dont les composants sont la première source de maladies cardiovasculaires et de plusieurs cancers incurables chez les hommes et les femmes».

AMIVAPE: La filière professionnelle de la e-cigarette s’organise

Malgré une image véhiculée extrêmement négative, la cigarette électronique compterait au environ de 50.000 vapoteurs au Maroc selon Mohamed Lhrichi. Ce dernier est président de l’AMIVAPE, l’Association marocaine interprofessionnelle de la vape. Cette structure, récemment créée, regroupe des professionnels du monde de la vape pour la défense de leur filière. Elle démontre toute la volonté de ce secteur de se structurer, et d’œuvrer pour améliorer l’image de la cigarette électronique.

Le 25 juin dernier, une conférence sur la cigarette électronique a été organisée au Maroc. Philippe Presles, tabacologue et rédacteur en chef du site e-santé.fr, et Rémi Parola, coordinateur de la FIVAPE, étaient notamment présents. Lors des débats, Philippe Presles a estimé que le Maroc aurait tord de se passer de « l’outil qui a le potentiel de sauver le plus de vie dans le monde ».

L’AMIVAPE a récemment crée un label gageant de la qualité des produits (Vaposure) mais également un code étique interdisant par exemple la vente de la cigarette électronique aux mineurs.  Autant d’éléments qui vont dans le sens d’une structuration de la filière au Maroc.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. HAKIM dit :

    BYE BYE Cigarette est fier de faire parti de L’AMIVAPE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *