Arrêt du tabac: témoignage d’un fumeur reconverti à la e-cigarette

Ce témoignage, recueilli par ecigartte-actu.fr, nous a chaleureusement été envoyé par François, fumeur de tabac depuis près de 50 ans. Il a essayé la cigarette électronique en 2013 et l’a adoptée.

Pourtant, 50 ans de tabac ne sont pas faciles à oublier.

Un témoignage touchant sur l’arrêt du tabac et  son impact chez la génération « baby boom ».

 

J’ai 67 ans, et fume depuis l’âge de 16 ans, l’âge, quand à l’époque, les parents offraient une cigarette à leur adolescent. C’était pour eux, une manière affectueuse de faire rentrer leur enfant dans l’âge adulte, comme celui qui accompagne également le premier verre d’alcool.

45 années de tabac ont accompagnés ma vie, en commençant par la « brune » forte, puis la « brune » légère, ensuite la « blonde » forte et enfin la « blonde » légère, celle qui donne bonne conscience, quand, enfin l’on « découvre » les ravages du tabac. Toutes mes tentatives pour arrêter de fumer se sont soldées par un échec, pourtant accompagnées de patch ou de gomme à mâcher.

Toutes ces tentatives m’ont fait souffrir physiquement et psychologiquement.

Malgré les recommandations d’une amie pneumologue qui aime à dire avec violence « c’est la première cigarette qui tue », j’ai poursuivi ma vie « la clope au bec ».

L’an dernier, les émissions et reportages sur la cigarette électronique se sont multipliés, et m’ont incité à l’essayer. Le premier essai est saisissant de similitude avec la cigarette traditionnelle. Je suis rapidement passé d’une consommation de 25 cigarettes par jours à moins à 5 cigarettes par jour, avec une facilité déconcertante.

Après 2 mois, j’ai pu réduire ma consommation à 1 cigarette par jour.

J’ai retrouvé les effets tant attendus de l’arrêt du tabac, que j’ai cherché pendant plus de 40 ans : souffle, gout, … vous connaissez la suite. Le dernier effort sera celui d’arrêter cette dernière cigarette de la journée.

François, 67 ans, dont près de 50 passées à fumer.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. lyse dit :

    Bonjour

    A peu près 44 années à fumer 1 paquet, mais parfois jusqu’à 2 paquets /jour… Quelques tentatives pour arrêter, qui se sont révélées infructueuses : champix, patchs, gommes à mâcher, bonbons…

    Résultat une bronchite chronique qui était devenue ma compagne journalière ces dernières années !
    A tel point que les personnes dans la rue se retournaient pour voir qui était ainsi atteint par cette maladie.

    La cigarette électronique m’avait vivement était conseillée l’année dernière par une de mes nièces qui l’utilisait.
    Seulement, je restais « méfiante » en me basant sur les échos que cette alternative à la cigarette recevait parmi les médias et le corps médical.

    Un peu avant Pâques 2014, j’ai posé un énième patch (ce qui ne m’empêchait pas fumer mes 18 à 20 cigarettes/jour).
    En le retirant j’ai constaté une rougeur très vive sur tout l’emplacement du patch. J’en ai conservé la trace pendant près de 3 semaines !

    Cela m’a incitée à acheter une e-cigarette et du liquide à 12 mg de nicotine, contre l’avis du vendeur qui me conseillait de commencer par du 16 mg.
    Bien m’en a pris car à la fin du 1er flacon j’ai acheté du 6 mg pour tester et cela me convient parfaitement.

    Donc lundi de Pâques : plus que 2 cigarettes à domicile et la flemme de sortir acheter mon paquet, je décide de commencer l’e-cigarette.

    Résultat :
    – plus aucune cigarette depuis ce jour-là
    – disparition totale de la toux au bout de 2-3 jours
    – voix moins rauque
    – teint plus lumineux
    – l’odeur d’une cigarette « grillée » par quelqu’un d’autre ne donne nullement envie de m’y remettre

    Un seul regret : ne pas avoir commencé cette expérience dès l’année dernière.

    Bonne vap !

    • L Perineau dit :

      Bonjour Lyse,

      Nous sommes ravis que vous ayez pu trouver un moyen de sortir du tabagisme. Il est dommage que la cigarette électronique ne soit pas plus mise en valeur pour les fumeurs. Beaucoup d’entre eux en ont encore peur du fait des articles de presse la décrédibilisant. Nous vous souhaitons bonne continuation et vous remercions pour votre commentaire.

      L’équipe ecigarette-actu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *