Les mesures anti-tabac adoptées en Australie

Comme nous vous l’annoncions dans un article précédent, la Ministre de la Santé Marisol Touraine a dévoilé son nouveau plan anti-tabac. L’une des mesures phares de ce dispositif est la création de paquet de cigarettes neutre. La France ne sera pour autant pas pionnière en la matière. En effet, l’Australie a mis en place ce procédé en décembre 2012. Avec aujourd’hui plusieurs mois de recul, quels ont été les résultats ?

Une mesure parmi d’autres

Décidé à endiguer la consommation du tabac, le gouvernement australien vote à la fin de l’année 2012 une série de mesures anti-tabac. Parmi elles, l’introduction d’un paquet de cigarette neutre et identique, de couleur vert olive, sans logo et recouvert de photos chocs destinées à prévenir des dangers du tabac. Ouvertement peu séduisant, il remplit parfaitement son objectif avoué : « ôter toute touche de glamour au geste de sortir son paquet de cigarettes ». Paquet de cigarette

Mais les autorités australiennes ne se sont pas arrêtées là. En parallèle des paquets neutres, elles ont imposé une forte augmentation des taxes sur le tabac : +12,5% en 2013, et cela va encore en augmentant. Aujourd’hui il faut généralement compter plus de 20 dollars australiens pour un paquet de cigarette, soit environ 14 euros. Un argument sans doute encore plus dissuasif.

Des réactions contrastées

Selon les chiffres officiels, le taux de tabagisme a grandement reculé en Australie depuis cette série de mesure. Pour David Currow, président de l’Institut sur le cancer, les paquets neutres œuvrent pour le désamour du fumeur à l’encontre de la cigarette. Il existe pourtant des voix discordantes.

L’industrie du tabac bien sûr. La British American Tobacco annonce par exemple que cette mesure aura pour conséquence de faire exploser le marché noir. À ce propos, une étude commanditée par le lobby du tabac australien, annonce qu’entre 2012 et 2013 le nombre de cigarettes saisies sont passées de 82 à 200 millions selon les douanes australiennes.

Par ailleurs, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a été saisie par cinq pays membres (Cuba, République Dominicaine, Honduras, Indonésie, Ukraine) qui estiment que la loi australienne anti-tabac met en danger des milliers de personnes qui travaillent dans cette industrie. Pour l’Australie, ces mesures sont légitimes car elles protègent la santé publique. .

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *