L’e-cigarette, 95% moins nocive que le tabac !

 

Une étude réalisée pour le compte de l’autorité sanitaire anglaise (Public Health England) a été publiée le 19 Août 2015. Selon cette étude, la cigarette électronique serait 95% moins nocive que les cigarettes traditionnelles. L’étude va plus loin et recommande d’avoir recours autant que nécessaire au levier que constitue la cigarette électronique pour mettre fin au tabagisme.

 

Public Health Englant

Une étude indépendante

Cette étude n’a pas été financée par l’industrie du tabac ni par celui de la cigarette électronique ou autre lobby ayant un intérêt (ou pas) à promouvoir la cigarette électronique. Elle a été réalisée par le Public Health England, l’autorité sanitaire publique anglaise.

Un résumé de cette étude (en Anglais) a été publié hier par The Guardian

 

La cigarette électronique pourrait mettre fin au tabac

Sur une échelle de 0 à 100, représentant la nocivité relative des produits nicotinés :

  • Patch : 1
  • Spray nasal : 1,6
  • Cigarette électronique : 3,4
  • Cigarillos : 66.6
  • Cigarette standard : 99.6

Même si  la cigarette électronique n’est probablement pas exempt de tout risque, le PHE pense qu’elle a le potentiel d’apporter une contribution significative à la fin du tabac. La plupart des composants chimiques responsables des maladies associées au tabac sont absents des cigarettes électroniques. La e-cigarette peut contenir de la nicotine (Produit addictif mais non cancérigène) mais elle ne contient pas les substances dangereuses du tabac telles que le goudron et l’arsenic et ne créée pas de monoxyde de carbone.

Le tabac tue environ 100.000 personnes par an au Royaume-Uni.

 

L’e-cigarette n’est pas une passerelle vers le tabac

Contredisant une étude parue aux Etats-Unis cette semaine, cette étude ne permet pas de démontrer que la cigarette électronique serait une passerelle vers le tabac.

La quasi-totalité des 2,6 millions d’utilisateurs de cigarette électronique au Royaume-Uni sont des fumeurs ou ex-fumeurs. Moins de 1% des personnes interrogées seraient passées de la cigarette électronique à la cigarette de tabac sans avoir fumer de tabac auparavant.

 

Informer le fumeur

Fait surprenant, il y a deux ans, 8% des personnes interrogés pensaient que la cigarette électronique était au moins aussi nocive que le tabac. Aujourd’hui le taux monte à 22%. Malheureusement la mauvaise image de la cigarette électronique fait que de nombreux fumeurs n’osent pas passer à la cigarette électronique. L’étude publiée par le PHE (Public Health England) recommande d’avoir recours autant que nécessaire au levier que constitue la cigarette électronique.

 

Autres articles relatifs à cette étude

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. octobre 1, 2015

    […] de la haute autorité de santé de Grande-Bretagne affirmait que la cigarette électronique est 95% moins dangereuse que le tabac. En s’appuyant sur ce travail, le gouvernement anglais veut faire de la cigarette électronique […]

  2. novembre 13, 2015

    […] électronique l’arme principale de lutte contre le tabagisme. L’étude avance en effet que l’e-cigarette est 95% moins nocive que le tabac et appelle donc à en faire la promotion et à en préconiser […]

  3. août 6, 2016

    […] électronique l’arme principale de lutte contre le tabagisme. L’étude avance en effet que l’e-cigarette est 95% moins nocive que le tabac et appelle donc à en faire la promotion et à en préconiser […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *