Cigarettes électroniques : vers une saturation de l’offre ?

Le premier semestre 2014 semble marquer une pause dans la croissance exponentielle de la vente de cigarettes électroniques de ces deux dernières années. En effet, la cigarette électronique est apparue sur le marché français dans les années 2008/2009. CourbeAprès une période d’hésitation (due à une faiblesse de l’offre, des produits souvent inadaptés, un manque de communication, et une pression défensive des lobbys du tabac), les ventes d’e-cigarettes ont connu une croissance exponentielle en 2012 et 2013. Les produits se sont sophistiqués, l’offre en e-liquides s’est démultipliée, de nouveaux producteurs sont apparus et le phénomène a connu une médiatisation sans précédent. Les médias se sont emparés du sujet, le Ministère de la Santé a initié une étude extrêmement approfondie sur le sujet, les sites de vente par internet ont proliféré, et les magasins spécialisés se sont développés partout en France, y compris dans les plus petites villes.

La cigarette électronique est devenue en deux années un produit de consommation courante. On estime à plus de trois mille le nombre de boutiques spécialisées (et plus de deux millions de vapoteurs), sans compter les buralistes qui, pour la plupart d’entre eux, commercialisent désormais des cigarettes électroniques et des e-liquides.

Si la demande reste soutenue en cette année 2014, l’offre semble désormais pléthorique, et l’on commence à remarquer la fermeture de certains magasins spécialisés (on peut compter 6 ou 7 magasins dans des villes moyennes de 30.000 ou 50.000 habitants), ainsi que la disparition de sites de vente par internet.

Pour se maintenir, les lieux de vente (qu’ils soient physiques ou internet) devront améliorer la qualité de leurs services, diversifier leur offre pour mieux répondre à une demande de plus en plus exigeante.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. mars 30, 2015

    […] dernières années. Nous abordions d’ailleurs le sujet précédemment, et évoquions déjà la possibilité d’une saturation de l’offre, scénario qui semble en passe aujourd’hui de se […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *