En Belgique, la cigarette électronique peine à décoller

Une enquête de la fondation contre le cancer révèle que la cigarette électronique n’a pas encore été adoptée par les fumeurs Belges. En effet, l’engouement autour de l’e-cigarette est, selon cette étude, bien moindre qu’en France. A peine 1% des Belges se seraient mis à la e-cigarette.

Mais est-ce surprenant ?

En Belgique, les e-liquides contenant de la nicotine sont interdits à la vente libre

En Belgique, les e-liquides avec nicotine sont considérés comme des médicaments

Les e-liquides contenant de la nicotine sont interdits à la vente sous forme de produits de consommation courante. Ils peuvent toutefois être vendus en Pharmacie s’ils disposent d’une autorisation de mise sur le marché. A ce jour, aucune demande ne semble avoir été faite en raison des coûts prohibitifs des études nécessaires.

Les e-liquides contenant de la nicotine sont actuellement achetés à l’étranger ou sur internet. La situation est d’autant plus surprenante que le tabac est vendu un peu partout dans le pays (Supermarchés, bars, superettes, …)

Rappelons que la cigarette électronique est une alternative pour fumeurs. La nicotine est un facteur essentiel de réussite dans la transition de la cigarette de tabac à la cigarette électronique.

Le parti pris des médias

Bien que maintenant plus nuancés sur la question, les médias Belges ont longtemps évoqués le sujet de façon orientée et négative.

Quelques titres d’articles de presse Belge :

  • Levif.be : Novembre 2013 : La cigarette électronique est nocive et dangereuse
  • Rtl.be, Avril 2013 : La cigarette électronique présente un danger : voici pourquoi
  • Le soir.be , Avril 2014 : Vapeur nocive pour la cigarette électronique

Le plus étonnant est que ,pendant la même période, l’opinion sur la cigarette électronique en Europe tendait à s’adoucir compte tenus des études et avis scientifiques largement favorables.

Parlement EuropéenPolitiques et institutions scientifiques défavorables

L’Agence Fédérale des médicaments Belges, autorité publique, déconseille l’usage de la cigarette électronique. Selon cette institution « Il n’est pas établi que ces appareils sont moins nocifs que la cigarette, la cigare ou la pipe classiques ». 

Des personnalités politiques ont aussi élevés leurs voix contre l’utilisation de la cigarette électronique tel Mathieu Capouet, responsable politique tabac au Service Public Fédéral Santé publique, dans une interview donnée au quotidien la libre Belgique.

Au pays du tabac bon marché et commercialisé à tous les coins de rue, il n’est malheureusement pas surprenant de constater que les fumeurs Belges n’aient pas encore troqués leurs cigarettes de tabac contre une cigarette électronique. La Belgique va-t-elle faire comme la Suisse et autoriser la vente de e-liquides nicotinés ? …  Affaire à suivre

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. septembre 19, 2014

    […] 7 août dernier nous vous exposions dans un article les difficultés rencontrées en Belgique pour le développement de la cigarette électronique.  Cela n’a pas empêché la création […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *