Présence de l’AIDUCE au Global Forum on Nicotine

Les 27 et 28 juin 2014 à Varsovie, se sont déroulées deux journées consacrées aux études réalisées sur les produits nicotiniques non combustibles comparés au tabac. Durant cette conférence scientifique, les experts ont présentés les résultats des recherches menées sur le sujet.

Globalement, les résultats confirment la relative innocuité des produits nicotiniques non combustibles, leur impact considérable sur le marché du tabac, et confirment l’importance de leur utilisation comme moyen essentiel de réduction de risque.

Les participants ont largement débattu sur les différentes règlementations en vigueur, car les Etats légifèrent différemment, notamment en Europe, et les situations selon les pays ne sont pas toujours appropriées. Le point de vue des prohibitionnistes – ceux qui souhaitent traiter la cigarette électronique à parité avec le tabac  – a été longuement exposé. Ces derniers s’appuient sur la dernière « Directive sur les Produits du Tabac » que souhaite mettre en place l’OMS. Cette Directive est une menace réelle pour le Vaporisateur personnel (cigarette électronique)

Les responsables de l’AIDUCE avaient été invités pour exposer le point de vue des utilisateurs du vaporisateur personnel, et sur la réglementation souhaitée par les consommateurs. Cette expertise demandée à l’AIDUCE confirme la nécessité d’une législation appropriée, et principalement sur la qualité des liquides utilisés, ainsi que sur l’importance d’une normalisation.

Source principale: AIDUCE

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. octobre 29, 2014

    […] La nicotine est présente dans les feuilles de tabac (jusqu’à 5%  du poids)  et plus largement dans les plantes de la famille des  solanacées. Si elle est nécessaire à ces végétaux pour se protéger des insectes, ses répercutions sont tout autres sur l’organisme humain. La nicotine est considérée comme une drogue de par son action aussi subtile qu’efficace. Elle masque en effet ses conséquences sur l’organisme avec les sensations agréables qu’elle peut procurer. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *