Quand l’industrie du tabac s’attaque à l’Afrique

Contourner des réglementations occidentales de plus en plus strictes

Prévention tabagismePour les pays occidentaux, l’heure est aux durcissements des réglementations concernant la consommation du tabac. Campagnes de prévention, interdiction de fumer dans les lieux publics, augmentation du prix des paquets de cigarettes… Autant d’obstacles pour les grandes industries du tabac.  A cela, il faut bien sûr ajouter l’essor de la cigarette électronique.

Pour chercher de nouveaux marchés, les producteurs se tournent vers les pays en développement. Aujourd’hui, la grande majorité des nouveaux fumeurs sont issus de ces pays, qui constituent le nouveau terrain de chasse de l’industrie du tabac.

Un marketing agressif

Pour augmenter leurs profits et leurs parts de marché dans ces pays, ces grandes compagnies appliquent des tarifs très bas et opèrent de cigarettesgrandes campagnes de publicité. Ils profitent ainsi des largesses laissées, avec des réglementations encore très laxistes.

Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, seulement neuf pays africains interdisent la publicité incitant à la consommation de tabac, et cinq le fait de fumer dans les lieux publics. Et alors que l’OMS recommande de faire figurer des avertissements sur les paquets de cigarettes, seul quatre pays appliquent cette recommandation.

Certaines entreprises sont accusées de faire pression sur les gouvernements afin d’empêcher la promulgation de lois allant à l’encontre de la consommation de tabac. Elles se retrouvent en position de force car elles fournissent des emplois et apportent des bénéfices économiques au pays.

De plus elles utilisent des méthodes de marketing très directes.  En Guinée, par exemple, ces entreprises recrutent des « cigarettes girls » chargées de faire le tour des lieux fréquentés afin d’inciter les gens à fumer. Une cible privilégiée : les jeunes

Les jeunes comme principales victimes

Si le marketing visant les jeunes reste bien évidement tabou, cela n’en reste pas moins un pilier de leur stratégie de développement.  Le constat est implacable, plus un fumeur commence tôt, plus il a de risque de développer une dépendance forte.

C’est ainsi qu’il existe dans un grand nombre de pays africains des « kiddie packs », qui offrent la possibilité d’acheter des cigarettes à l’unité ou en petits paquets, rendant le tabac accessible à un large public, jusqu’aux plus jeunes, et aux plus pauvres. Certains utilisant la cigarette pour tromper la faim.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *