Interdiction de vapoter dans les lieux publics : l’avis du docteur Presles sur i>TELE

Invité de sur le plateau d i>TELE vendredi 30 Mai 2014, le docteur Philippe Presles donne son avis sur les 2 grandes mesures antitabac qui pourraient être prises par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, dans les prochaines semaines: interdiction de vapoter dans les lieux publics et paquet de cigarette générique.

Paquet neutre, dit « générique »

Paquet de cigaretteAdopté en Australie, le paquet de cigarette neutre, ou générique, ne permet aucune différenciation marketing entre les marques de cigarettes. Tous les paquets auront les mêmes couleurs, sans logos distinctifs. Cette méthode semble avoir fait ses preuves en Australie, notamment auprès des jeunes.

Le docteur Philippe Presles se dit très satisfait de cette réglementation.

Tout ce qui peut limiter l’impact de la communication du packaging des cigarettiers est excellent

Interdiction de vapoter dans les lieux publics

Sur ce point, Philippe Presles est en désaccord. Il ne faut pas faire l’amalgame entre la cigarette électronique et la cigarette de tabac.

Le danger du tabac provient de sa combustion, de part la création de goudron, monoxyde de carbone et particules fines. Or avec la cigaretteInterdiction, restrictions concernant la cigarette électronique électronique, il n’y a pas de combustion.

La proposition de Marisol Touraine d’interdire le vapotage dans les lieux publics pose un problème éthique.  D’un côté nous avons le tabac, qui tue des millions de gens, et de l’autre un produit qui a un potentiel énorme pour sauver des vies.  Mettre la cigarette de tabac et la e-cigarette dans le même panier revient dire au public que ces deux produits sont aussi dangereux.

La cigarette électronique, c’est un usage sans risque de la nicotine

Il faut expliquer au public, et surtout aux jeunes, que la cigarette électronique est beaucoup moins dangereuse que la cigarette de tabac.

Quid du vapotage passif et de l’addiction

Le terme tabagisme passif a été créé en référence aux méfaits causés par la fumée du tabac sur les non-fumeurs. Or la cigarette électronique ne contient pas les produits nocifs de la cigarette de tabac.

La cigarette électronique provoque une dépendance car elle engendre un plaisir, comme peut l’être la consommation de chocolat ou de sucre. On ne peut pas parler d’addiction, qui est une dépendance néfaste pour la santé.

Article réalisé en référence à l’interview de Philippe Presles sur I>TELE

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. juin 16, 2014

    […] dénonce également les effets pervers d’une telle mesure. À force d’assimiler la cigarette électronique à la cigarette traditionnelle, le gouvernement ramène finalement les gens vers le tabac alors même que c’est moyen de sevrage […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *