La e-cigarette toujours diabolisée en Belgique

Dans un précédent article nous faisions déjà état de la situation particulière de la cigarette électronique en Belgique qui se heurte, et c‘est peu dire, à une forte réticence de la part des pouvoirs publics mais également des médias. Dans l’émission « on n’est pas des pigeons » sur la RTBF, une chronique de 8 minutes était consacrée à ce sujet. Le résultat fut quelque peu stupéfiant et a suscité de nombreuses réactions dont celle de l’AIDUCE.

Des critiques obsolètes

Electronic Cigarette Retailers Face Legislative SetbackLa première question tournait autour des e-liquides et tout particulièrement ceux avec de la nicotine, produits interdit en Belgique. Caméra cachée, voix des interviewés déformée, la journaliste cherche à démontrer que l’on peut s’en procurer facilement en boutiques. Résultat des courses, trois des magasins visités sur les quatre lui fournissent des e-liquides nicotinés. Le procédé est pour le moins étonnant et tend à faire passer les vendeurs spécialisés de e-cigarettes pour des vendeurs à la sauvette. Rappelons tout de même qu’il s’agit de nicotine (produit non cancérigène) ; Les autres produits qui en sont composés, à commencer bien sûr par les cigarettes, ne rencontrent pas de tels obstacles.

Ensuite, la journaliste de l’émission précisait que les tabacologues sont finalement « vachement » partagés sur l’utilité ou non des e-cigarettes. Pour les plus positifs, elles seraient, au même titre que les autres moyens de substitutions, un moyen comme un autre d’arrêter de fumer. Pour les autres, elles ne résoudraient pas grand chose dans la mesure où l’on conserve de geste de fumer…

« On est pas des pigeons… ou pas »

515008419Face à un tel discours, pour le moins rétrograde, les réactions ne se sont pas faites attendre. Au sein même de l’émission d’abord, puisque les témoignages Facebook des téléspectateurs faisaient entendre un son de cloche bien différent en relatant des expériences positives avec la e-cigarette, mais au delà également puisque l’AIDUCE s’est rapidement fendue d’un communiqué ironiquement intitulé : « on n’est pas des pigeons… ou pas ! ».

L’association des consommateurs a notamment regretté le fait que l’émission véhiculait des craintes que l’on pensait pourtant dépassées en se cachant derrière le mystérieux voile du «on ne sait pas très bien ce qu’il y a dedans», et ressortant du chapeau l’argument des produits chinois dangereux composés de métaux lourds…

Quoi qu’il en soit, cette émission n’aura pas beaucoup fait avancer les choses et aura plutôt participé au renforcement de l’image négative de la cigarette électronique en Belgique.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. octobre 30, 2015

    […] 22 octobre dernier, un nouveau rapport sur la cigarette électronique. Et alors que jusqu’ici l’histoire entre la vape et le plat pays était on ne peut plus chaotique, cette publication devrait faire date et permettre aux belges de disposer plus librement de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *