Les Français pour un durcissement de la législation anti-tabac

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac du 31 mai prochain, un sondage a été réalisé par l’agence Ipsos pour l’association Alliance contre le tabac. Il rend compte de l’état d’esprit des français quant à la présence de la cigarette dans notre environnement quotidien.  Il a été constitué sur la base d’un échantillon de 2.000 individus âgés entre 18 et 75 ans. Les résultats de cette enquête révèlent que, dans leur très grande majorité, les français approuveraient une extension de la législation anti-tabac.

Davantage d’endroits non-fumeurs

Á la question « quels lieux accepteriez-vous de voir devenir non-fumeurs », plusieurs endroits sont revenus avec insistance.

  • 95 % des personnes interrogées estiment « très souhaitable » ou « plutôt souhaitable », l’interdiction de la cigarette dans les voitures en présence d’enfants en raison de l’augmentation des risques du tabagisme passif dans un espace restreint. C’est d’ailleurs déjà le cas en Australie, au Canada, en Afrique du sud et dans plusieurs Etats des États-Unis.
  • 84% des français interrogées jugent qu’il devrait être interdit de fumer dans les parcs et les jardins publics pour enfants.
  • 83% sont pour l’interdiction de la cigarette dans les stades.
  • 72% des sondés souhaitent interdire de fumer sur les terrasses de cafés ou de restaurants, ainsi que sur les plages. Notons qu’il existe, à ce jour, une dizaine de plages labélisées « sans tabac ». Les contrevenants s’exposant à une amendes pouvant aller jusqu’à 38 euros.

Une législation pour changer l’image du tabac

Ces résultats vont dans le sens du combat mené par l’association Alliance contre le tabac. Son président, Yves Bur constate que  « la fumée semble gêner de plus en plus les français qui l’acceptent moins dans les lieux publics. »  L’association milite également pour changer l’image du tabac dans la société. Elle souhaite donc l’instauration de paquets sans logo, ni couleur de marque pour diminuer leur pouvoir attractif. Une législation qui semble avoir fait ses preuves en Australie, surtout concernant les jeunes.

2014_05_27_mainavececig1 tiers des Français méfiant à l’égard de la cigarette électronique

  • 39% des personnes interrogées reconnaissent avoir des craintes que la cigarette électronique soit un produit pouvant inciter les jeunes au tabagisme ; 20% quand il s’agit des sondés s’étant déclarés comme vapoteurs. Une étude publié par l’OFT prouve pourtant que les jeunes fument moins grâce à la e-cigarette.
  • 35% des français consultés estiment que l’e-cigarette peut être une source de gêne ou de risque pour l’entourage ; 13% pour les vapoteurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *