Quid de la nicotine

La nicotine est une substance chimique et plus précisément une molécule de la famille des alcaloïdes. Elle a été découverte en 1809 par un professeur de chimie à l’Ecole de médecine de Paris. Elle sera isolée en 1828 par deux scientifiques allemands. Il faudra attendre 1988 pour que son rôle dans la dépendance au tabac soit officiellement reconnu. Voilà pour la partie historique.

Une substance toxique à haute dose mais non cancérigène

La nicotine est présente dans les feuilles de tabac (jusqu’à 5%  du poids)  et plus largement dans les plantes de la famille des  solanacées. Si elle est nécessaire à ces végétaux pour se protéger des insectes, Feuilles de tabacses répercutions sont tout autres sur l’organisme humain. La nicotine est considérée comme une drogue de par son action aussi subtile qu’efficace. Elle masque en effet ses conséquences sur l’organisme avec les sensations agréables qu’elle peut procurer.

Si elle est toxique à haute dose, pouvant même être mortelle, la nicotine agit à faible dose comme un stimulant. C’est une substance psycho active en ce sens qu’elle agit sur le cerveau. L’inhalation de la fumée de cigarette est extrêmement rapide et favorise l’absorption de la nicotine.

Notons que la nicotine n’est pas classée comme substance cancérigène.

Accoutumance et dépendance physique

L’effet agréable provoqué par la stimulation de la production de dopamine créer une réaction de tolérance du cerveau. Cela incite l’organisme à en consommer régulièrement et en quantité toujours plus importante pour sentir les mêmes effets. De plus, très rapidement des symptômes de dépendance apparaissent quand la quantité de nicotine consommée devient insuffisante. Cela se traduit par de l’irritabilité, des maux de tête, de l’anxiété, voir même un état de dépression.

De plus, la dépendance qu’elle créer est accentuée par les fabricants de cigarette avec la présence d’ammoniac dans la composition des cigarettes.

Notons que la consommation de nicotine est prohibée aux mineurs, aux femmes enceintes, et à toutes les personnes fragiles sur le plan cardiovasculaire.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. janvier 19, 2015

    […] présence de la nicotine présentée comme une substance addictive et toxique en cas de surdose par ingestion ou contact […]

  2. septembre 8, 2015

    […] première question tournait autour des e-liquides et tout particulièrement ceux avec de la nicotine, produits interdit en Belgique. Caméra cachée, voix des interviewés déformée, la journaliste […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *