Les jeunes fument moins grâce à la cigarette électronique

Les jeunes fument moins de tabac

Selon un article publié le 16 Mai 2014 dans le quotidien « LE PARISIEN », les jeunes fument de moins en moins de tabac.

Selon une étude de Paris Sans Tabac, et contrairement à ce que craignaient les spécialistes de la prévention du tabagisme, la cigarette électronique n’incite pas les jeunes à consommer du tabac, bien au contraire.

Cigarette électroniqueSoucieux quant à l’effet incitatif de l’e-cigarette il y a encore peu de temps, le professeur Bertrand Dautzenberg , Président de l’OFT (Office Français de prévention du Tabagisme), avoue « sa bonne surprise » suite à cette enquête menée auprès de plus de 13.000 collégiens et lycéens parisiens.

Si, en 2011, 20% des jeunes de 12-15 ans fumaient du tabac, en 2014, ils ne sont plus que 11,2% et pour les lycéens on observe la même dynamique à savoir : en 2011, ils étaient près de 43% à fumer du tabac, contre 33,5% en 2014.

En un an, l’expérimentation de la cigarette électronique qui débute vers 12 ans, a doublé pour atteindre un pic chez les 16-17 ans qui sont 53% à l’avoir essayé.

L’augmentation des prix et la débanalisation du tabac ont certes joué un rôle, mais l’arrivée de la cigarett2014_05_16_cendriere électronique a provoqué un changement d’image sociale ; le tabac serait devenu un « produit sale et ringard ». Ce qui a changé, selon Gérard Mathern, secrétaire général de la société française de tabacologie, c’est l’arrivée de la cigarette électronique.

Le combat est-il gagné pour autant ? Non, car se sont ceux qui ont envies d’arrêter le tabac qui adoptent la cigarette électronique. Les jeunes sont plus enclins à essayer de nouveaux produits, sans pour autant les adopter.

Il faudra maintenant s’assurer que cet effet dure dans le temps, mais on ne peut que le souhaiter au regard des dégâts que provoque le tabac chez les jeunes, car devenir fumeur dès l’adolescent crée une dépendance plus importante et engendre des problèmes de santé plus tôt.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. juin 20, 2014

    […] professeur avouait déjà sa bonne surprise lors de la publication des résultats de la dernière étude menée auprès de 12.000 lycéens et collégiens. En effet, l’une des conclusions de cette étude montrait que les plus jeunes, non seulement dans […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *