Faute d’obstacles, le tabac repart à la hausse en France

Pour la première fois depuis 2009, les ventes de tabac ont augmenté cette année. Selon l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT) elles ont connu une hausse de 7% entre mars 2014 et mars 2015 pour les paquets de cigarettes et 12% pour le tabac à rouler. Ce signe est sans aucun doute à prendre comme une nouvelle alerte qu’il faut encore renforcer la vigilance et la fermeté contre ce fléau.

La France mauvaise élève de l’Europe

114444351Le dernier Eurobaromètre confirmait la tendance : la France compte 32% de fumeurs, bien au dessus de la moyenne européenne qui culmine à 26%. Le pays a peu à peu glissé dans les mauvais élèves de l’Europe concernant la lutte contre le tabac.

Présent à l’antenne de France Info pour commenter la hausse des ventes de tabac, Bernard Dautzenberg, pneumologue à la Pitié Salpêtrière, s’inquiétait du manque de réaction du gouvernement français. « Il faut arrêter d’être les plus mauvais de l’Europe en terme de tabagie et que le gouvernement prenne des mesures efficaces et que l’on remette à l’ordre du jour la taxe sur le tabac comme une arme de santé publique. »

Le prix du tabac gelé en 2015

Aujourd’hui un paquet de cigarette coûte en moyenne 7 euros. Jusqu’à cette année, la hausse continue du prix du tabac avait toujours eu pour conséquence de faire baisser la consommation. Depuis 2010, la hausse de la fiscalité s155670255ur les cigarettes était automatique. Mais pour la première fois depuis 5 ans, il n’y a pas eu de hausse des prix au début de l’année 2015. Pour Bernard Dautzenberg, ce récent soubresaut des ventes « n’est pas un retour en grâce du tabac, mais une volonté du ministre du Budget, qui en octobre 2014, a annulé l’indexation des taxes du tabac sur le prix des ventes de l’an dernier de façon à faire un cadeau de 100 millions d’euros à l’industrie du tabac. »

Il est en effet grand temps de définir une stratégie durable contre le tabagisme. Il faudra bien entendu être attentif à l’application prochaine et aux conséquences de la loi Santé. Elle prévoit entre autres l’adoption des paquets neutres et l’interdiction de fumer dans une voiture en présence d’un enfant de moins de 12 ans ou sur les aires de jeu. En parallèle, il est dommageable d’observer une faible communication sur les effets toxiques avérés du tabac au contraire de celle pléthorique sur les effets potentiellement indésirables de la cigarette électronique.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Camille dit :

    Cet article me fait prendre conscience qu’en effet, depuis l’essor des cigarettes électronique, on a délaissé la communication envers les dangers du tabac, pour mettre en avant ceux des e-cigarettes.
    Alors oui il arrive dans des cas très rares que des cigarettes électroniques explosent, ou que des personnes développent une petite allergie à certains produits. Mais ca reste moins dangereux que la vraie cigarette, et fait moins de ravage.
    De toute façon, il n’y a que les non fumeurs qui ne courent pas de risques. Moi ca fait 2 ans que je suis passé à la cigarette électronique et cela me convient parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *