En Belgique, l’union fait la force

Le 3 mars dernier le roi belge signait un arrêté qui visait à transposer l’article 20 de la directive européenne, et par ce geste, la fin de la vape en Belgique. Cette décision condamnait aussi bien les professionnels de la cigarette électronique que les utilisateurs eux-mêmes. C’est donc dans l’urgence mais avec détermination que tous ce sont unis pour protester.

Les professionnels et les utilisateurs se mobilisent

450273761Selon le dit arrêté, les boutiques spécialisées avaient 10 jours pour mettre en application les nouvelles règles, sans quoi, il aurait fallu détruire les stocks ou purement et simplement fermer boutique. Une vingtaine de boutiques* ont donc unies leur voix et déposé un recours d’urgence afin d’obtenir une suspension de l’arrêté royal. Le conseil d’état belge leur a donné raison. Un premier signe positif qui traduit plutôt un gain de temps qu’une victoire. Le projet doit maintenant être réécrit et rien n’assure pour le moment qu’il le sera en mieux.

En parallèle de la mobilisation des professionnels, les utilisateurs et utilisatrices se sont constitués en Association Sans But Lucratif (ASBL). Le 25 mars a été créée l’Union Belge pour la Vape (UBV). L’objectif annoncé par ce mouvement est de défendre et promouvoir la vape ainsi que d’apporter au besoin des éléments d’information et de la formation. Ensemble, professionnels et vapoteurs souhaitent peser dans les décisions et devenir des interlocuteurs de poids dans les décisions à venir.

Un premier rendez-vous au cabinet de la Ministre de la santé

481008763Tous ces efforts commencent à payer. Jeudi 28 avril dernier, la FBPV et l’UBV-BDB ont été reçues par le cabinet de Madame De Block, Ministre de la santé. Leurs voix ont été entendues et un dialogue existe donc maintenant bel et bien sur le devenir de la réglementation de la cigarette électronique. D’autres rencontres devraient suivre dans les mois qui viennent et conduiront peut-être à la révision l’arrêté royal pour permettre une législation plus juste. Pour Tanguy Doucenet, président de l’UBV, «Il n’est pas normal qu’un outil qui permet de remplacer le tabac et qui, selon de nombreuses études, diminue le risque santé de 95% soit traité plus durement que la cigarette.»

L’association encourage tous les vapoteurs à devenir acteurs et non plus simple consommateurs. Rendez-vous donc sur leur site pour les soutenir. Les discussions sur l’avenir de la vape en Belgique pourraient durer plusieurs mois. Ensemble, nous serons plus forts.

*Boutiques ayant participées à la suspension de l’arrêté royal

*Temple of Vape – Air Chic – Belgacig – Bel’vap – Cumulus – Fun’Vape – Goodboro – Inspire Vape Store – New Life-Fog – New Smoke Sensation – Smoker 2.0 – Smoke and Smile – Smoking Free – Smoking Vape – Sweet Smoke – Vap’one – Vapo Style – VIP Corner.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *